«

»

Nov
10

Mutuelle 2018 Santé et Prévoyance

Cher(e)s collègues,

Vous avez reçu avant hier une communication de M. Rozé vous annonçant la mise en place du nouveau régime santé et prévoyance.

Tout d’abord dans son souci du dialogue social (sic) la direction n’avait pas communiqué aux OS le contenu final des accords. Sachant que nous travaillons depuis 1 an sur le sujet et que nous avons œuvré à l’élaboration des grilles de remboursement adaptées à nos salariés, c’est faire peu de cas de notre travail.

Ensuite, quelques perles ont été relevées dans la jolie communication de la direction, relevant d’ailleurs plus du marketing :

« Un rééquilibrage durable :Notre régime était depuis quelques années en fort déficit, il devenait inévitable de le rééquilibrer dans la durée. »

En effet mais la direction ne précise pas qu’elle a refusé de mettre plus d’argent dans la prévoyance malgré un accord (de 2013) qui le lui permettait, 750 k€ en 2016 puis 1,5 M€ en 2017 c’était bien trop pour elle. Aujourd’hui, ce sont les salariés d’Altran qui rééquilibreront le régime.

« Vos nouvelles garanties santé : La médecine douce »

C’est sympa, ça fait cool, mais c’est inexact et on est loin de nouvelles garanties ! Comme vous pourrez le lire dans notre communication ci-jointe.

Cette communication comporte aussi des erreurs, entre autres : la chambre particulière (remboursée demain à hauteur de 130 € et non 100 €), le remboursement des lunettes (pas de modifications de montant), …

Enfin, Last but not Least :

« Mise à la signature de l’accord collectif … auprès de vos organisations syndicales représentatives. Nous espérons avoir trouvé avec elles un consensus qui leur permettra de le signer, … Si tel n’était pas le cas, ce régime s’appliquera de la même manière sur décision unilatérale de l’employeur. Dans les deux cas, l’adhésion à ce régime collectif reste obligatoire. »

Ceci est l’avis d’Altran mais ce n’est pas celui des juristes que nous avons consultés. Il faut savoir que le passage d’un accord à une décision unilatérale de l’employeur (DUE) pour une entreprise est un cas d’école qui n’a pas de précédent.

Ainsi il n’y a pas de certitude aujourd’hui que l’adhésion des salariés à ce régime soit obligatoire. Nous regrettons que pour économiser 500 k€ (soit le salaire chargé d’un cadre supérieur chez Altran) Altran mette en péril le régime de plus de 10.000 salariés.

Vous découvrirez ci-joint notre communication qui vous éclairera, nous l’espérons, sur l’ensemble des éléments de ce sujet en particulier sur la prise en charge de vos frais de santé qui s’appliquerons demain.

Lettre d’information CFDT Altran – Mutuelle 2018 Santé et Prévoyance

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*